Back dans les bacs (oui, bon, j’ai trouvé que ça)

Pfiou. Ca fait un bail que j’ai pas traîné mes guêtres par ici, tiens.

Chuis sûre que vous êtes contents de me revoir (dixit la fille qui a 0 commentaire) (j’assume) (j’avoue, j’écris plus par plaisir que par demandes hystériques de lecteurs) (je serais nulle comme Youtubeuse) (quand même, vous pourriez prendre de mes nouvelles).

Faut dire qu’il s’est passé un tas de trucs depuis la dernière fois. Déjà, ON A DÉMÉNAGÉ. Pour la 6ème fois en 5 ans, tout va bien. Fini le studio minuscule et le mec chelou de l’hôpital psychiatrique d’en face, qui nous regardait fixement en fumant sa clope (et projetait sûrement de nous tuer). On a dit adios à la vieille bique qui nous servait de propriétaire, non sans avoir essuyé sa tentative de pathos à base de « C’est teeellement fastidieux d’être propriétaire… » (non mais je comprends, avoir des appartements à Paris et des villas en Province, ça doit être dur), « Les locataires finissent toujours par s’en aller » (ben oui Mémère, c’est un peu le principe de la location).

blasé

BREF. On a empaqueté nos affaires et j’ai fait preuve d’un optimisme inhabituel en assurant à JPStar « t’inquiètes, ça ira vite, on a trois fois rien« . Comme quoi, être optimiste, c’est tout pourri parce qu’évidemment, on avait beaucoup plus de cartons que prévu, et que, comme par hasard, on a déménagé le seul week-end du mois où il a plu.

Passons également les quelques surprises que nous réservait notre nouveau logement : un chauffe-eau où tu dois choisir si tu veux prendre ta douche ou laver la vaisselle parce qu’il est trop petit pour permettre de faire les deux dans la même journée, le peintre qui devait refaire le salon et qui a tout peint en blanc, sauf les plinthes, qu’il a laissées en jaune pisseux (le mec, ça devait le saouler d’aller jusqu’au bout des choses, il s’est dit « non, je continue pas, j’ai pas envie »), les placards qui ferment pas (JPS, si tu lis ce post, je te rappelle que tu devais les réparer).

wait what

VOU-A-LAAA. Mais rassurez-vous, tout va pour le mieux à présent et, ça y est, on a fêté notre dernier dimanche chez Ikea (dont je connais à présent les références par coeur, vas-y, demande moi où se situent les Vulkeburg, je t’amène au rayon les yeux fermés, sans tricher).

Tout cela pour dire que je vais à nouveau inonder la blogosphère de mes passionnants récits (ma visite chez le dermato, mes débuts laborieux à l’aquagym, bref : ce que le monde attend).

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

2 réflexions sur “Back dans les bacs (oui, bon, j’ai trouvé que ça)

  1. Ah c’est chouette de te relire 🙂 Eh oui, les déménagements quelle horreur… Je vais peut-être devoir le faire dans pas longtemps, et non… pas envie… Et sinon où se trouvent les Vulkeburg ? XD

    J’espère en tout cas que l’appart est mieux même s’il a visiblement des ratés.

    • Au fond à droite, dernière les Kakax 😀
      Un déménagement, c’est toujours beaucoup plus chiant que prévu… Surtout quand on en a fait autant en peu de temps. Donc là, j’ai décidé de rester toute ma vie dedans, même si je dois élever 4 enfants dans 35m2, je me débrouillerai 😀

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s