Non mais le hasard, les amis, le hasard !

Wesh bro’ (oui, nan, désolée, j’ai décidé de commencer comme ça, je sais pas ce qui m’a pris), telle que tu me vois, je suis reposée, bronzée et pimpante, parce que je reviens de vacances :

jim carreyEn vrai, je ne me suis pas reposée et je suis toujours aussi blanche, la faute à une injustice familiale flagrante en matière de mélanine (c’est simple, on dirait que j’ai été adoptée).

En prenant l’avion du retour, il nous est arrivé un truc de fou avec JPS ! Accroche-toi bien à tes chaussettes, tu vas pas en revenir. Quand je suis montée dans l’appareil (JPS était derrière moi parce que j’ai peur des escaliers, et plus spécialement de ces espèces de petites marches amovibles ridicules qui te portent 4 mètres plus haut pour monter dans la cabine et qui font « BLANCH BLANCH BLANCH » quand tu les gravis), je me suis arrêtée sur place parce que, tenez-vous bien… Le steward était le même que celui qui était sur notre vol pour la Corse un mois plus tôt !!!

OMGEt évidemment, je m’en souvenais, parce qu’autant je suis très mauvaise quand mon patron me demande où en est le dossier Machin (dossier que j’ai traité deux jours plus tôt et dont j’ai déjà tout oublié) , autant je peux me rappeler très précisément de détails de merde, genre la couleur des chaussettes d’un mec que j’ai vu une fois dans ma vie ou ce que je faisais le 1er juin 2009.

En l’occurrence, je me rappelais très précisément de lui, j’ai dit à JPS « HAAAAAN, il était avec nous quand on est parti en Corse !« , et lui, il a pris un air blasé parce qu’il sait que je n’ai aucune mémoire,  et m’a jeté un regard qui voulait dire grosso modo : « tu racontes nawak« .

sheldonEh ben pas de bol, parce que C’ETAIT BIEN LUI. Et il a un peu halluciné que je le resitue exactement :

– Et je me rappelle même du prénom et de la tête du collègue qui était avec vous ce jour-là !
– Ah bon, c’était qui?
– Steve.
– Steve? (éclate de rire et appelle l’autre stewardGeorgie? Georgie, viens voir ! (n.b : je suis sûre qu’il s’appelle Georges en vrai et qu’il le prononce à l’américaine pour se trouver des origines parce que venir des US, ça fait plus cool que d’être breton) Ces gent ont voyagé avec Steve et moi le mois dernier ! Steve, c’est son mari !

Eh ouais, non seulement c’étaient bien eux, mais en plus, Steve et Georgie étaient mariés. Non mais avouez quand même, CE HASARD, quoi. Encore un voyage et je connais toute la famille.

N’empêche qu’on a bien rigolé, et après l’atterrissage, lorsque mon steward (oui, j’utilise un adjectif possessif parce que 2 voyages suffisent à le qualifier comme mon PNC attitré) a pris le micro pour dire aux passagers « la température extérieure est de 8 degrés, nous vous remercions d’avoir voyagé en notre compagnie gnagna« , il nous a passé une big dédicace à base de private joke et a dit que si on le retrouvait sur un autre vol, il ne fallait pas hésiter à le lui dire parce que ça lui faisait vachement plaisir.

Eeeeh ouais.

Publicités

8 réflexions sur “Non mais le hasard, les amis, le hasard !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s