Typologie des clients chiants

Etre stagiaire, c’est aussi tester sa patience. 
A la base, je suis plutôt patiente avec les clients. Parfois, certains me posent des questions vraiment stupides comme « bonjour, je suis bien au cabinet d’avocats? » alors que j’ai décroché deux secondes plutôt en disant « cabinet d’avocats, bonjour », mais je me retiens de le leur faire relever. Peut-être qu’ils ont peur que je feinte en changeant de version : 
  – Cabinet d’avocats, bonjour? 
– Je suis bien au cabinet d’avocats? 
– Ah non, ici on toilette des caniches, Monsieur. 
Comme l’une de mes prérogatives de stagiaire est d’assurer le standard, je me rends compte de ce que les secrétaires de métier peuvent vivre tous les jours. Et croyez-moi, les pubs dans lesquelles les nanas sourient béatement en clamant que devenir secrétaire médicale a fait de leur vie un océan de douceur, c’est de la grosse, grosse, grosse connerie
Du coup, je commence à dresser une typologie des clients, qui se décompose comme suit : 
1. L’antipathique 

Ca m’attriste de dire ça, mais celui-ci, quand on lui dit « secrétaire », il pense tout de suite « grosse dinde qui tape sur une machine à écrire ». Automatiquement, il va adopter un air condescendant et te parler comme s’il était Louis Pasteur et toi Nabilla. Certains ne prennent pas la peine de dire bonjour, je suis sûre que ce sont les mêmes qui claquent des doigts en invectivant « GARCCCOOOON ! » dans les restaurants. 
Mon préféré, c’est le vieux shnocks qui m’a demandé de répéter son nom et ses coordonnées pour voir si j’avais bien suivi. Il pensait carrément que j’avais pas été au CP et que j’allais lutter pour noter un numéro à dix chiffres. Quand je lui ai répété mot pour mot les informations qu’il m’avait données, il a presque eu l’air déçu. Mais qui va raconter à Lucette que les jeunes, aujourd’hui, sont des incapables? 
Bien sûr, l’antipathique méprise les secrétaires, mais il est plus doux qu’un Ferrero Rocher avec son avocat.
 2. Le relou 
Il appelle 10 fois par jour, pour demander la même chose. Il veut que tu lui envoies l’adresse du cabinet par mail, par fax, par sms, par télégramme, par courrier recommandé avec accusé de réception et par pigeon voyageur. 
Le relou, il te demande toujours des trucs impossibles et il pense qu’en te harcelant, tu vas céder : 
– Je voudrais un rendez-vous samedi. 
– Ce n’est pas possible, le cabinet est fermé. 
– Même à 10 heures du matin? 
– Non. 
– Je peux venir plus tôt si vous voulez. 
– Non, c’est fermé. 
– Plus tard alors? 
– Non plus. 
– Et dimanche?



3. Le trop gentil

Il a sans cesse peur de déranger, s’excuse tout le temps et voit en son avocat un type aussi intouchable que Barack Obama. Il a un peu peur d’appeler et qu’on lui dise que non, se faire battre par son père c’est pas grave, on fait quand même pas des procès pour ça aux gens. 
Le trop gentil n’a souvent pas la bonne vision du métier d’avocat, notamment au niveau des horaires :
– Je voulais parler à mon avocat, mais il est 16 heures 30, il est sûrement parti chercher ses enfants à l’école. 
Note au trop gentil : sache que ton avocat voit ses enfants le dimanche quand il a le temps, et le reste du temps quand il les croise dans le couloir en allant pisser. 

4. Le mégalo
L’égocentrique par excellence, il pense que son dossier est le seul géré par le cabinet. Tout lui est redevable, tout de suite. Il s’impatiente quand il n’a pas eu de réponse une heure après l’envoi de son mail et il ne comprend pas comment son avocat peut être absent : 
– Je suis désolée, votre avocat est en pause déjeuner.
– Non mais attendez, déjà hier je l’ai appelé à midi, vous m’avez sorti la même excuse !
La plupart du temps, le mégalo a un dossier sans importance, mais pour lui, c’est la plus grosse problématique que connaît le monde actuel. Il conteste une amende pour excès de vitesse, et il voudrait que le FBI, la CIA et tout le Ministère de l’Intérieur soit sur le coup. Dans l’ordre des priorités, il EST la priorité. Le reste, il s’en fout un peu : 
– Comment ça il assiste à la reconstitution du meurtre d’un enfant de 2 ans? Attendez, moi je vous dis qu’EDF me réclame 30 euros pour rien !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Publicités

Une réflexion sur “Typologie des clients chiants

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s